Le futsal AFF désormais « reconnu » officiellement. Hasta la revolucion?

C’est un retour aux sources pour l’Association Française de Futsal (AFF). La fédération se revendiquant comme celle du « futsal authentique » vient de signer en septembre 2021 une convention avec l’UFOLEP. Si cela ne veut pas dire grand chose pour beaucoup, il s’agit pourtant d’une véritable révolution qui risque de chambouler pas mal de certitudes. Tant au niveau des clubs (et des nouveaux clubs) que de l’image d’un seul futsal, uniforme, géré par une seule fédération.

Un retour aux sources

L’UFOLEP rappellera de lointains (et sans doute) bons souvenirs aux plus anciens d’entre nous. Touches à la main, pieds en équerre au point de corner, tape dans les mains pour communiquer. Il faut dire qu’historiquement, la France avait eu dès 1988 « sa » propre Fédération Française de Futsal, la FFFS, indépendante et non liée à la fédération de football, nommée « Association Française de Futsal« .

Créée par le regretté Amador Lopez à Cannes, cette fédération de futsal fut très rapidement affiliée à l’UFOLEP, et un championnat national créé rapidement, avec la participation (très active) des régions cannoises ou encore Grenoble. Cela méritera un article à part.

L’UFOLEP justement. Après un long intermède UNCFS (Union Nationale des Conventions de Futsal), l’AMF reprenant dans le même temps le flambeau de la FIFUSA au niveau mondial, l’Association Française de Futsal fut recréée en 2014, mais sans lien avec l’UFOLEP, historiquement lié à la pratique du futsal « touche à la main ». Avec un vrai handicap, celui de ne pas être reconnue officiellement par un agrément Jeunesse et Sports du Ministère … des Sports.

Il faut dire que le « futsal authentique » rencontra de nombreuses difficultés avant 2014, miné par une stratégie de développement pas tellement au rendez-vous, par des dissensions internes mais surtout par un manque de reconnaissance des institutions. Le « futsal français » ne sera en effet que du seul apanage d’une FFF ayant obtenu en 1997 l’agrément du Ministère des Sports pour la gestion de son « football en salle (futsal) ». Une bizarrerie très française, quand on pense à ces deux futsals qui ne sont même plus le même sport, avec ses règles désormais différentes (l’un, dit « futsal authentique », géré par l’AFF, et l’autre avec les règles FIFA, géré par la FFF). Une plus grande bizarrerie quand on pense également au mot « futsal » inventé par la FIFUSA (aujourd’hui AMF), ou le fait que la première Equipe de France de Futsal de l’histoire à participer à une coupe du monde fut une équipe de France de Futsal … FIFUSA.

Equipe de France de futsal FIFUSA à la Coupe du Monde en Italie (1991, face à l’Italie)

La révolution en marche?

Il faut dire que cette histoire de reconnaissance par le Ministère des Sports pour un sport en particulier à une importance capitale pour le développement de toute fédération. L’obtention de l’agrément est un sésame quasi-vital pour le bien-être et le développement de tout club y adhérant: obtention de créneaux, subventions diverses (CNDS, départements, régions, mairies etc.). Sans parler des licenciés.

Nombreux sont d’ailleurs les clubs et joueurs, licenciés dans des clubs de foot à 11, qui avaient peur de prendre une licence dans un club de futsal spécifique AFF.

La révolution semble en marche? C’est en septembre 2021 que l’Association Française de Futsal, via communiqué, annonce la signature d’une convention entre l’AFF et l’UFOLEP.

Le communiqué de l’AFF du 20/09/2021 (source)

L’Union française des œuvres laïques d’éducation physique (UFOLEP), pour ceux qui ne le savent pas encore, est une asso loi 1901 et la première fédération affinitaire multisports en France. Voulant faire du sport un outil citoyen, d’éducation et d’émancipation, c’est aujourd’hui 320 000 licenciés … et une reconnaissance par … le Ministère des Sports via agrément. Autant dire un poids lourd du sport français, respecté et respectable. Les férus d’histoire du sport se souviendront de l’année 1942 durant laquelle le gouvernement de Vichy confisquera locaux et biens à l’UFOLEP, qui poursuivra ses activités dans la clandestinité, coûte que coûte. Ca rigole pas.

Si le communiqué de l’AFF semble plutôt (trop) édulcoré, ce mariage entre AFF et UFOLEP risque peut-être de bouleversé le paysage « futsalistique » français; l’AFF devenant de fait une association affiliée à une UFOLEP ayant un agrément ministériel « Jeunesse et Sport » et déléguant la gestion de son activité futsal à l’AFF. Vous nous suivez ?

Comme nous le disions plus haut, tout club affilié à l’AFF pourrait ainsi accéder aux nombreux avantages d’une fédération reconnue par le Ministère des Sports: accès facilité aux installations sportives lorsque les mairies et collectivités bloquent, accès à l’ensemble des subventions des collectivités (CNDS, subventions régionales, communales etc.), la possibilité à tous licenciés détenteurs d’une licence UFOLEP d’accéder à d’autres sports (enfants notamment), l’accès aux nombreuses formations proposées par l’UFOLEP (sécurité, santé), moyens logistiques, comptabilité, assurances. Sans parler de la possibilité à tout club de futsal ou joueur affilié/licencié à la FFF de pouvoir prendre une licence à l’UFOLEP.

Si la Guadeloupe avait déjà franchi le pas (nous lire), l’Hexagone à présent aussi.

Une révolution en marche?

Et après ?

Les clubs ont désormais (un peu plus) le choix. Un choix qu’ils pourront mûrir librement et pourront faire valoir pour être (plus) écoutés par les deux fédérations. Et c’est tant mieux. Les deux alternatives (AFF ou FFF) ne peuvent être que bénéfiques au final. Soit faire le pari d’aller en AFF, qui reste pour le moment minoritaire et implantée que dans 3 pôles régionaux (Centre-Ouest, Gard et Rhône-Alpes). Soit d’aller en FFF, d’y accepter la gestion du « football en salle » par celle du football et la part belle donnée aux sections futsal de clubs de football pro, tout en ayant bien conscience que le « modèle du club de futsal spécifique de quartier populaire » n’y aura très bientôt plus sa place.

Quel bel objet d’étude ce futsal … ou plutôt, ces futsals. Affaire à suivre.

On est six milliards dans la ronde
Et nos différences se confondent
On est six milliards dans la ronde
Il y a de la place pour tout l’monde
Pour tous les humains Masculins, féminins
Du nord jusqu’au sud De toutes les longitudes Des cinq continents Sur un globe géant. AFF, FFF Autant de futsals, de couleurs.
Se mélangent dans nos coeurs.

  •   
  •