« Goalkeeper, du city-stade à l’équipe de France de Futsal », Lokoka à l’honneur

« Goalkeeper, du city à l’équipe de France de Futsal« , documentaire faisant le portrait du gardien KB United, Francis Lokoka, est à l’affiche cette semaine. Réalisé par Matthieu Toya, ce dernier à accepté de présenter ce projet à Madeinfutsal, qui met le poste de gardien de futsal à l’honneur.

MadeinFutsal: Pourriez-vous vous présenter ? Votre parcours, votre métier ?

M.Toya: Bonjour, je m’appelle Matthieu, j’habite dans l’Essonne, et cela fait maintenant 2 ans que je travaille dans l’audiovisuel.

MadeinFutsal: J-2 avant la sortie de votre documentaire sur Francis Lokoka. Sentez-vous une certaine excitation ? À votre avis, comment sera accueilli votre documentaire ?

M.Toya: Je ne saurai dire. Mais nous avons reçu beaucoup de messages d’encouragement, et cela, ça fait très plaisir. Quand le projet sortira, c’est le public qui décidera s’il apprécie ou pas. Nous sommes pour notre part fiers, mon équipe et moi, d’être allé jusqu’au bout de cette aventure.

MadeinFutsal: Depuis combien de temps travaillez-vous sur ce projet?

M.Toya: L’idée de faire un documentaire sur le futsal je l’avais déjà depuis 1 an. Nous nous sommes consacrés à ce projet avec mon équipe depuis juin/juillet 2019. Nous avons commencé à tourner en septembre 2019 et cela nous a pris plusieurs semaines.

Durant la période de tournage, nous nous sommes rendu au KB UNITED (Kremlin Bicêtre), où nous avons fait des interviews de Françis LOKOKA, Adrien GASMI, Landry N’Gala et Manuel Nunes, le coach des gardiens. Nous sommes ensuite allé à Bagneux pour l’interview d’Ange TSENDOU qui évolue en D2. Nous avons également réalisé l’interview de Julien ROYER, lui aussi gardien en D2 à Torcy. Nous sommes aussi allé à Epinay-sur-Seine (93), la ville où a grandi Francis LOKOKA, afin de connaître son parcours et son vécu.

MadeinFutsal: POURQUOI un documentaire sur le futsal et sur Francis Lokoka ? Que souhaitez mettre en avant votre documentaire ?

M.Toya: J’ai voulu faire un documentaire sur le futsal car c’est un sport que j’admire et que je respecte. J’ai voulu mettre en avant le futsal car je trouve que c’est une discipline qui mérite d’être exposé et j’ai voulu mettre en lumière le poste de gardien pour le côté original, car on parle souvent des attaquants, de ceux qui marque des buts, des dribbleurs etc., mais on ne parle pas assez des gardiens qui peuvent s’avérer être aussi décisifs avec leurs arrêts.

Francis LOKOKA, portier du KB United et de l’Equipe de France (photo: RomDje Photographie)

MadeinFutsal: Quel est l’originalité de votre documentaire et sous quel angle avez-vous voulu traiter de l’émergence de ce talent du futsal qu’est Francis ?

M.Toya: Je dirais que dans mon documentaire, j’ai eu la chance d’avoir des gens qui respirent le futsal et qui sont authentiques: Manuel Nunes et Adrien Gasmi, par exemple, qui interviennent dans mon documentaire. Lorsqu’ils parlent, tu sens qu’ils sont vraiment passionnés par ce sport, et qu’avec l’expérience qu’ils possèdent, leur propos viennent vraiment renforcer la crédibilité du documentaire.

MadeinFutsal: Que pensez-vous de la saison de Francis Lokoka au KB ? De manière générale quel bilan pourriez-vous faire de l’évolution de ce talentueux gardien originaire d’Epinay ?

M.Toya: Je pense que Francis, avec ses coéquipiers, réalisent une bonne saison. Francis, depuis l’année dernière où il était à Garges, a franchi des paliers et son travail a été récompensé car il est souvent appelé en sélection. C’est un bilan assez positif. Il faut qu’il continu de s’accrocher car il peut encore progresser.

MadeinFutsal: Qu’auriez-vous aimé faire dans votre reportage, que vous n’avez au final pas retenu ? Y’a t’il des images compromettantes sur F. Lokoka (rires) que vous n’avez au final pas intégré ?

M.Toya: Rien de plus honnêtement (rires). Je vous rassure on a aucune images compromettantes de Francis.

Lokoka, d’Epinay à l’Equipe de France de futsal (photo: Aurélien Schelhaas)

MadeinFutsal: Que diriez-vous pour promouvoir votre documentaire et inciter les fans (et moins fans) de futsal d’aller le voir ?

M.Toya: Je leur donnerais rendez vous sur notre chaine YouTube, pour voir le documentaire, afin qu’ils puissent se faire leur propre avis. Pour les plus curieux qui ne connaissent pas bien ce sport, je les invite aussi à se rendre près de chez eux, dans leur ville, à assister à une rencontre de futsal et découvrir cette discipline.

MadeinFutsal: De manière générale, que pensez-vous du championnat de France de D1 Futsal ? Est ce que votre documentaire vous a conforté sur ce que vous pensiez ou bien l’inverse ?

M.Toya: Le Championnat de D1 est très intéressant et je trouve qu’il évolue chaque année. En D1 il y a beaucoup de joueurs de talent, mais si on regarde du côté de la D2 c’est pareil. Au-delà du niveau, les clubs se développent et se structurent de plus en plus, de l’échelon régional à national. Et cela, c’est positif pour l’avenir.

MadeinFutsal: Avez-vous peut-être d’autres projets concernant le futsal ? Ou était-ce une parenthèse pour vous ?

M.Toya: J’ai plein de projet en tête mais je préfère agir plutôt que parler (rires).

MadeinFutsal: auriez-vous un message particulier à adresser à Francis Lokoka, ainsi que à toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à ce projet ?

M.Toya: J’espère que Francis gardera son humilité et je lui souhaite de bonnes choses pour la suite. Je remercie mon équipe de Nous Production et Comme des Bavons, sans qui tout cela n’aurait jamais été possible. Et je remercie tous ceux qui nous ont aidé sur ce projet, ils se reconnaitront (rires).

Le reportage est à découvrir dès le 13 avril 2020 sur: https://bit.ly/2xoaKmt

L’avis de MadeinFutsal: le reportage vaut le détour et ce, pour plusieurs raisons. Il conviendra d’apprécier dans un premier temps que ce focus qui est fait sur le futsal est plus qu’appréciable. La discipline le mérite. Au-delà des résultats, résumés de matchs, commentaires en direct, cela fait du bien de prendre de la hauteur sur notre discipline et de s’arrêter un instant. Prendre de la hauteur. C’est d’ailleurs l’objectif de MadeinFutsal. L’humain plutôt que le seul terrain. L’humain, les sentiments, plutôt que la froideur des scores, même s’il en faut. L’humain, justement, au travers de ce sujet, est mis à l’honneur par l’un des plus beaux et sincères ambassadeurs de notre futsal français d’aujourd’hui: Francis Lokoka. On appréciera aussi la présence de véritables monuments du futsal français: Gasmi, N’Gala …

Place au gardien. Enfin. Honneur à lui. Francis Lokoka, d’Epinay à l’Equipe de France de futsal, en passant par le KB et Garges Djibson; on ne pouvait mieux rêver comme focus pour montrer toute l’importance du gardien de futsal. Ce gardien de futsal, souvent vu comme passionné mais aussi un peu « fou » dans sa cage, mais au final si humain. Il suffisait, pour beaucoup, d’y faire un peu plus attention. Il n’y a pas que les buts à marquer, mais la cage à garder. C’est en cela que ce reportage est important. Un reportage à conseiller, à voir et à revoir: authenticité, modestie, humanité. A l’image de Francis LOKOKA…

Goalkeeper, sortie le 13 avril 2020.
  •   
  •