Ethique du sport et Développement du futsal: l’étonnant cas de l’Olympique Lyonnais

L’Olympique Lyonnais, c’est le club que l’on ne présente plus sur herbe. Peu de gens le savent, mais c’est aussi une équipe séniors futsal à l’émergence soudaine … et pas mal de questions ces derniers temps sur la toile. Dans tout cela, le développement du futsal qui interroge la définition de l’éthique du sport que chacun peut avoir.

La nouvelle section futsal de l’Olympique Lyonnais n’a qu’une saison sportive à son actif. Une seule saison « dans les jambes » comme on dit. Et pourtant, dans un District du Rhône qui compte près de 4 divisions de District, mansuétude à été offerte au club de la Capitale des Gones.

Sans doute une belle nouvelle pour le futsal français, pourquoi pas

L’arrivée de l’OL dans le paysage du futsal français est sans doute une belle nouvelle pour le futsal français, pourquoi pas. De quoi booster dans un premier temps le futsal régional de la grande Auvergne-Rhône-Alpes dans l’immédiat, certainement. Chacun aura son avis. Nulle question ici de faire de débats entre les clubs à 11 avec une section futsal et les clubs spécifiques futsal. Nous tournerions sans doute, comme sur le Pont d’Avignon, tous en rond.

Le cas de l’Olympique Lyonnais –nous y reviendrons – pose une question ô combien essentielle des valeurs et de l’image que devra donner ce futsal que tente de construire la FFF: le développement du futsal doit-il être éthique et patient, ou bien rapide et laisser place à des accommodements jugés nécessaires ?

Sans lien avec un quelconque contexte ou situation, prenons un moment pour nous arrêter sur la définition de l’éthique, telles que beaucoup de districts et de ligues la définissent. Telle que la Fédération Française de Football elle-même la définit. Une simple recherche internet permettra de pécher aisément notre poisson. Pas de polémiques: les faits, rien que les faits.

L’égalité des chances et l’équité entre tous les participants

Si la définition du Larousse indique que l’éthique est « l’ensemble des principes moraux qui sont à la base de la conduite » (lien), la Charte d’Ethique et de Déontologie du Football (lien) , disponible sur le site de la FFF, va préciser cette définition et définir les 11 principes fondamentaux de notre Football pour jouer et vivre ensemble. Ces principes s’appliquent donc pleinement au futsal FFF, puisque le futsal étant, pour la même FFF, du football diversifié. Elle s’applique d’ailleurs aux « acteurs du Football (…) toutes les personnes physiques et morales participant, à un titre ou à un autre, au Football : Joueurs, Educateurs ou Entraîneurs, Officiels, Dirigeants et Clubs ».

La règle 1 (Le Respect, page 2) stipule que « L’activité sportive implique l’élaboration de lois du jeu et de règlements sportifs ainsi que leur application afin que soient garanties l’égalité des chances et l’équité entre tous les participants« , les instances du football – dont les Ligues, Districts – tenant « un rôle premier dans l’élaboration des règles par rapport aux besoins des acteurs du jeu et à la protection de leurs droits« .

Pas de compétition sincère sans règles. La valeur sportive avant tout.

La règle 2 (La loyauté, le fair-play, page 4) stipule également que « Le Football est un jeu défini par des règles, sans lesquelles il n’est pas de compétition sincère et sur la base desquelles se construit le savoir-vivre ensemble. Le respect absolu de ces règles est la condition de l’égalité des chances entre les compétiteurs et peut, seul, garantir que le résultat final se fonde uniquement sur la valeur sportive. Ce respect doit être recherché non seulement dans la lettre de la règle, mais aussi dans son esprit.« 

Le développement du futsal doit-il être éthique ? Chacun en jugera.

Un vol plané de 3 divisions. A l’unanimité.

Revenons entre les bords de la Saône et du Rhône. Dans le PV n°437 du jeudi 6 juin 2019 (page 3), le Comité Directeur du District du Rhône donnera d’abord son accord pour une demande de dérogation de l’OL de jouer en D1 District. A l’unanimité.

PV n°437 du jeudi 6 juin 2019 ( page 3)

Dans le Procès Verbal n°439 (jeudi 20 juin 2019, page 4), le Comité Directeur du District du Rhône décidera à l’unanimité (suite à une nouvelle demande de l’OL) que si l’OL avait une équipe en Régionale 2, une équipe réserve en D2 de District pourrait être engagée. Le District du Rhône affirme ainsi son accord pour que le club de l’OL passe au niveau régional géré par la LAURAFOOTla ligue régionale – sans passer par la case district.

PV n°439 du jeudi 20 juin 2019 (page 4)

Nous avions oublié de vous dire: le futsal dans le Rhône, c’est 4 divisions, de la D4 à la D1.

En cas de capotage d’une montée en Ligue régionale, le District permettrait ainsi à l’Olympique Lyonnais d’aller dans la plus haute division de District (la D1), sans passer par la case D4. Pour les fans du Macumba et autres discothèques, c’est ce que l’on appelle … open-bar.

Nous ne connaissons pas tellement le contexte des prises de décisions, mais l’OL n’ira finalement pas en Régionale 2 en septembre 2019, mais sautera tout de même 3 divisions de district.

Au terme d’une saison 2019-2020 néanmoins brillante, l’OL se hissera 1er de son classement de D1 de district, devant la réserve d’ALF.

L’OL ira en Régionale 2 en 2020-2021

La logique sportive et éthique aurait dû prévaloir ?

Si l’OL a décidé à raison de se lancer dans le futsal, la logique éthique et sportive aurait-elle dûe prévaloir ? Chacun aura son opinion. L’histoire pourrait aussi s’en souvenir, effaçant peut-être cette première saison réussie, sportivement cette fois. L’Histoire le dira.

Sans doute l’OL sera l’une de ces locomotives future d’un futsal FFF français qui cherche actuellement toujours ses valeurs. Une décision unique en France qui pourrait être pour beaucoup, discutable.

MadeinFutsal a bien tenté de joindre par mail l’actuel président de la Ligue (président du District à l’époque) ainsi que l’actuel président du District pour avoir un positionnement, mais nous n’avons eu aucune réponse. Nous n’avions pourtant que des questions simples, sans polémiques. Aucunes réponses.

Y’a t-il une audition physique de l’OL ? Quels ont été les arguments du club ? Y’a t-il un compte rendu détaillé ? Quelle a été la position de la Commission Futsal du District du Rhône ? Quels points de règlements ont permis cela, dans le respect de l’éthique sportive? (telle que décrite dans la Charte d’Ethique et de Déontologie du Football -voir plus haut). Est-ce que les clubs du Rhône ont été avisés de la démarche et de la décision ?

Notre demande au District du Rhône (mail du 27 avril 2020)

La pilule passe mal, très mal

La pilule passe mal pour certains. Très mal. C’est un boulet que pourrait trainer le club du Rhône: celui d’une image construite négativement. Car cette promotion expresse (3 ans de cotisations gagnées pour le club couplées à un saut de 3 divisions en 1 an) n’a pas du tout fait consensus auprès des clubs du département, affirmant même pour la plupart ne jamais avoir été consultés. Sur cette dernière question, nous avons pu interroger le président Sahnoune, du club de Martel Caluire, club du Rhône évoluant en D2 Nationale FFF, a qui nous avons laissé la parole:

« Aucun club n’a été consulté, pas même Martel Caluire. Normalement cela se décide en Assemblée Générale. On ne sait pas comment ils ont pu faire cette erreur. Aucun club n’a été d’accord pour cela. Ils auraient pu fusionner avec un club plus haut ou démarrer à la base, mais pas faire les choses comme cela. « 

Le son de cloche est le même dans les clubs que nous avons pu sondé. A l’heure où les clubs (souvent de football) « se chiffonnent » à propos des montées et des descentes dues à l’arrêt prématuré des compétitions –Coronavirus oblige-, nombreux sont aussi les clubs, médias et autres syndicats des clubs amateurs à avoir omis ce fait particulier, considéré peut-être comme nécessaire par certains, mais non acceptable par d’autres.

La question de l’éthique clairement posée. Il faudra des réponses.

Cet étonnant cas de l’Olympique Lyonnais, au-delà des seuls faits que nous avons soulevé dans cet article, pose peut-être d’autres questions éminemment plus politiques sans doute sur le développement du futsal français, questions auxquelles nous ne nous frotterons pas, faute de matière. Les faits, rien que les faits. Si chacun peut sereinement souhaiter le meilleur au projet OL, la question de l’éthique est clairement posée. Il faudra des réponses.

Le développement du futsal doit-il être éthique et patient, ou bien rapide et laisser place à des accommodements jugés nécessaires ? Chacun jugera et devra interroger sa propre morale. Ethique ou accommodements pas tellement prévus dans les règlements, il faut bien avoir l’honnêteté de le dire. Pour les plus hésitants, voire ceux qui ne sont pas clairs avec eux-mêmes, que les choses le soient pourtant: cela ne pourra être les deux. C’est soi l’éthique des règlements, soit les accomodements nécessaires. Le choix de la conscience ou d’une promotion rapide du futsal à tout prix. Deux visions complètement différentes.

Bon vent à l’OL. Puisse le club devenir (un jour) le porte étendard du futsal français au niveau européen ou intercontinental. C’est tout le mal qu’on leur souhaite. Il n’est même pas question au final, de l’OL. Mais de l’avenir du futsal et de ses valeurs.

Pour notre part, et au-delà de cette affaire, nous sommes aussi sûrs d’une chose: le futsal, c’est un sport à part entier. Ce futsal, c’est un sport qui a des valeurs et une histoire (avec un grand H). Celui des clubs, de la D4 du Rhône à la R1 de toutes les régions, de Lyon à Lille, en passant par Nantes et Strasbourg, qui, patiemment, jouent le jeu et font que le futsal français existe. Grâce aussi à eux. Il y a encore une majorité qui n’oublie pas ces valeurs, fort heureusement. Jusqu’à quand?

Ah les valeurs des Jeux prônées par Pierre de Coubertin ! Un vrai casse-tête dans ce monde moderne du libéralisme. « Ils sont tellement gênants ! Ils la ramènent toujours ces passionnés idéalistes de la première heure, avec leur respect des règles et de l’éthique ! La France méritera t-elle ce noble futsal, celui que l’on chérit et que l’on attend depuis trop longtemps maintenant ? Ce futsal inespéré : ce futsal… olympique.


  •   
  •   

1 Trackback / Pingback

  1. Torre (AC Ajaccio): "Pas là par hasard", le club corse continue d'écrire l'Histoire - MadeinFutsal

Les commentaires sont fermés.