Le futsal au PSG: une histoire d’Homme

Un article de l’Equipe datant de juillet 2013 stipulait que “le Paris-SG poursuit son processus d’ouverture vers d’autres sports puisque le club vient de créer sa section futsal” , un club ayant organisé en juillet 2013 “des détections pour recruter des joueurs”. Idem sur Wikipedia ou d’autres sources, présentant la naissance du PSG Futsal en 2013.

Wikipedia (décembre 2020)

Dans le Parisien du 29/07/13, Pierre Nogues, alors membre du Bureau de l’Association PSG et ancien président de la structure amateur entre 2000 et 2010 déclarait à son tour: “j’aimerais qu’un jour notre équipe de futsal soit financée par les Qatariens. ». L’un des dirigeants de l’époque ajoutant, toujours dans le Parisien, voulant “suivre le même parcours que les féminines (…) qui ont rejoint la sphère professionnelle après leurs bons résultats”.

Le futsal au PSG n’existe plus aujourd’hui. Près de 8 ans plus tard, les trois lettres du club bleu et rouge ne résonnent plus sur les parquets. Pourquoi la naissance du futsal au PSG est communément admise à partir de 2013? Le futsal n’y a t-il pas existé avant? Oui, le futsal y fut créé au début des années 2000, d’abord sous le nom « Saint Germain Futsal« , puis en tant que « PSG Futsal 78« , en 2006 .

MadeinFutsal est allé à la rencontre du précurseur du futsal au PSG et ancien président de la Commission Futsal du District des Yvelines. Jean-Claude TIPVEAU, qui a bien voulu répondre à quelques questions à propos de cette aventure … celle d’avant 2013 … celle aussi d’un passionné…

  • MadeinFutsal: Monsieur TIPVEAU.Bonjour. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots, et votre rôle joué dans l’introduction du futsal au PSG?

“Je suis un ancien joueur sénior et entraineur au PSG. J’ai obtenu mes diplômes d’entraineur et entrainé plusieurs catégories au PSG (PH, DHR, DH). J’ai quitté mes fonctions sur herbe au PSG en 2002 pour y mettre en place et y promouvoir le futsal pour les éducateurs du club. J’ai ensuite rejoint le District des Yvelines afin de promouvoir ce sport, d’y créer un championnat ainsi que des coupes. Le championnat des Yvelines fut créé en 2002 puis les Coupes Futsal des Yvelines en 2003 pour les clubs affiliés au District du département. Ces rencontres se jouaient sur 4 week-ends d’hiver.”

Jean-Claude TIPVEAU, précurseur du futsal au PSG
  • Quelles ont été vos tâches au sein de cette section, et sur quelle période?

« J’étais à la fois président et entraineur de l’équipe futsal du PSG, fondée dès 2002, et ce, pendant 11 ans (jusqu’en 2013).« 

« Offrir un sport convivial et une compétition en salle »

  • Quel a été le contexte de la création de l’introduction du futsal au PSG au début des années 2000 ? (contexte interne, contexte du futsal régional).

« Dès la création d’une équipe futsal PSG, il avait été décidé de ne pas incorporer de joueurs de football licenciés au club mais d’offrir aux éducateurs un sport convivial et une compétition en salle. Nous avions donc décidé de créer une équipe futsal “d’éducateurs”. Nous avons créé pour eux une équipe. J’ai découvert ce sport en allant au Portugal et en Espagne, et je voulais mettre en place une compétition dans les Yvelines. Ces mêmes éducateurs, devenus joueurs dans l’équipe, iraient donc défendre les couleurs du PSG en Ile-de-France. Nous avions organisé et participé à des tournois caritatifs ou au Téléthon, avec le concours de personnalités du club tels que Antoine KOMBOUARE ou Bernard GUIGNEDOUX (1er buteur de l’histoire du PSG), afin de récolter des fonds pour des personnes à mobilité réduite. Ces actions étaient très importantes pour nous. Je ne les remercierai d’ailleurs jamais assez. »

La 1ère association de futsal en 2002, sous le nom de « SAINT GERMAIN FUTSAL » (extrait JO Officiel du 14/09/2002)
  • Combien de personnes s’y occupaient de futsal et qui étaient en charge de faire vivre cette activité futsal ?

« La première année (2002) il y avait une quinzaine de joueurs pour débuter le championnat des Yvelines (une seule poule d’Excellence de 8 équipes à l’époque). Nous étions éducateurs du PSG, renforcés par des joueurs venus de l’extérieur, étant donné que les éducateurs n’étaient pas toujours disponibles pour jouer les rencontres à 21 heures. Notre gymnase se trouvait à Saint Germain en Laye (Cosom). Nous étions deux à faire vivre cette section.« 

  • Comment étaient recrutés les joueurs de cette activité novatrice ?

« La deuxième année, nous avons voulu recruter des joueurs en organisant une détection au sein des Coupes séniors des Yvelines. Des joueurs susceptibles de pratiquer était supervisés et sélectionnés. »

(2002)
  • Quels étaient , à l’origine, les moyens logistiques à disposition de cette activité ? (gymnase, matériel, marketing, budget)

« Rien ne nous avait été proposé financièrement pour cette activité futsal. ni budget marketing, ni matériel (maillots …), ni pour la participation aux différentes compétitions sportives (officielles comme caritatives). L’équipe aura tout de même eu un tarif préférentiel pour l’ensemble de ses tenues, et ce, dès la seconde saison. »

« C’était l’affaire de militants passionnés »

  • Quelle était la volonté du PSG “Football” de développer le futsal avant 2013? Etait-ce une réelle volonté du club ou l’affaire de militants seulement?

« Avant 2013, il n’y avait aucune volonté du club de créer une équipe futsal. C’était donc l’affaire de militants passionnés. Ils avaient beaucoup à faire avec le foot à 11, et cela ne rapporterait rien selon eux de toute façon. Cela a été confirmée par l’officialisation d’une section futsal en 2013, avec mon départ, se concluant par un arrêt brutal une saison plus tard. Personne n’en connait la raison officielle aujourd’hui. Il n’y avait donc pas de réel intérêt.

En 2013, après mon départ donc, il y avait même des sélections futsal organisées avec une centaine de joueurs supervisés pour une dizaine de sélectionnés dans un gymnase non adapté. Quel gachis. Cela avait fonctionné pendant 11 ans, juste avec de la passion. »

« Saint Germain » devient « PSG Futsal 78 » en 2006 (extrait de récépissé de modification en Préfecture du 30/06/2006)

« Nous finissions toujours sur le podium »

  • Sportivement, quel a été le bilan de l’activité futsal lors de votre présence à la présidence ?

« Nous gagnions régulièrement la Coupe des Yvelines. Nous participions à la Coupe de Paris, et en avions même atteints les 16ièmes de finales en 2009 ou 2010, de mémoire. Nous étions même parvenus en DHR, l’équivalent d’une R2 aujourd’hui. Nous étions très bien structurés, et nos montées ne se sont jamais suivies de descentes lorsque nous étions en Ligue. Nous finissions toujours sur le podium. »

En 2012
  • Comment jugez-vous la poursuite de l’activité futsal au PSG, dès 2013? jusqu’à sa disparition une saison plus tard?

« Ayant été aux côtés des nouveaux dirigeants de la section durant les 2 premiers mois pour assurer le relais, j’étais quelque peu pessimiste quant à la future organisation de la section: les entrainements, un effectif épuré avec seuls 2 joueurs retenus et un changement total de philosophie, souvent incompris et non adapté aux spécificités du futsal. Encore une fois, quel gachis! »

Le PSG Futsal 78 participait à un tournoi national en 2009 avec des bénéfices reversés à une association foot-fauteuil
  • Quels auront été, selon vous, les raisons pour lesquelles le futsal n’aura pas perduré au PSG?

« Au final, c’est tellement dommage qu’ils n’y aient pas cru. De trop nombreux clubs pro ne voient pas encore l’intérêt de créer et faire vivre des sections futsal, qui pourraient n’être que bénéfiques pour eux, notamment pour les jeunes. Le futsal, de par les valeurs qu’il véhicule, ne pourrait être qu’une magnifique vitrine pour le club.« 

« Juste des futsaleurs, fièrement du PSG »

  • Avez-vous des souvenirs particuliers, sportifs ou humains, qui resteront gravés dans votre esprit ?

« Nous avons toujours véhiculé une bonne image du PSG sur les parquets, notamment lors d’actions caritatives. Je rappelle que je suis un ancien du PSG formé au club. C’était les maillots dans les shorts, en portant fièrement le logo du PSG. Tout cela pour dire que je tenais à ce que, sous ma présidence, chaque joueur représente fièrement le club avec modestie, tout en respectant les valeurs du sport (respect). Je me souviendrai encore une fois des participations à des tournois caritatifs que nous ne manquions pour rien au monde. Nous partagions avec ceux qui nous conviait.

Quand nous sortions de notre région avec le maillot du PSG, quel plaisir dans les yeux des enfants qui nous voyait! La fierté et le plaisir d’avoir été président d’une équipe distribuant des valises entières de goodies du club. Pas d’autres bonheurs d’avoir eu une section amateur à l’attitude professionnelle qui aura été l’ambassadeur du fier PSG. Je me souviens notamment de nos rencontres avec les clubs lors de leurs tournois handisport futsal, où parfois l’équipe de France de futsal participait. Sans être des stars, mais juste des futsaleurs, fièrement du PSG. »

Saint-Germain Futsal/Cergy le 26/10/2010 (source: https://saint-germain-futsal.footeo.com/galerie-video/cergy-psg-futsal.html)

« Le PSG pourrait être un leader en matière de futsal »

  • Pensez-vous que le futsal pourrait avoir un avenir au PSG? Seriez-vous partant pour relancer un jour cette belle aventure ?

« Oui bien sûr. Le PSG pourrait être un leader en matière de futsal, de par sa capacité à fédérer, à former et de par son image reconnue dans le monde entier. Si l’on fait appel à mes compétences et à mon expérience, pourquoi pas? Quoiqu’il en soit, le PSG restera mon club de coeur.« 

  • De manière plus générale, que pensez-vous de la création de sections futsal au sein de clubs de football professionnels ? Est-ce un pari qu’il faut tenter en France?

« Oui. Car nous avons du retard par rapport aux clubs européens. Il faut introduire, dans l’apprentissage pour les plus jeunes, un apport physique et des gestes techniques en espace réduit, surtout en pré-formation (entre 12 et 15 ans). Dès 15 ans, ils pourront choisir leur voie: soit football, soit futsal. Après 15 ans, chaque jeune devra prendre sa propre voie, sur gazon ou sur parquet. »

« La médiatisation ne pourra qu’accompagner le développement »

  • Auriez-vous un message quelconque à passer ou un quelconque hommage à faire par l’intermédiaire de MadeinFutsal ?

« Ce serait bien que les chaines de sport s’investissent plus dans la retransmission des matchs de futsal. Je les encourage à en faire plus qu’actuellement. C’est bien qu’il y ait de la pétanque sur certaines chaînes; mais toujours partisan de ce sport, qu’on en parle plus pour inciter les jeunes à s’y mettre dès 6-8 ans. Développer ce sport par une couverture régulière chaque semaine par les médias serait magnifique. Enfin…

Un message aussi aux mairies, aux Directions de la Jeunesse et des Sports, qui pourraient s’ouvrir plus à cette discipline. La médiatisation ne pourra qu’accompagner le développement et être force de persuasion pour des mairies qui ne connaissent pas bien le futsal.

Bravo à MadeinFutsal pour vouloir développer le futsal à sa façon. Bonne continuation à vous. »

  • A MadeinFutsal, nous avons dernièrement découvert la photo d’un maillot PSG FUTSAL? Pourriez-vous nous en dire plus?

« Le maillot blanc de l’année 2002 avec les bandes bleu/rouge que vous avez vu et que vous m’avez montré est le maillot d’entrainement qui a été utilisé pour les premières rencontres de championnat District, avant que ne soient utilisés les maillots classiques à verticale rouge par la suite. Il est sorti en très peu d’exemplaires. Le maillot que vous me soumettez avec ce numéro 9 a un style “près du corps”. Seuls 1 ou 2 matchs ont été joués avec. Il n’y a que 16 exemplaires de ce maillot. Ce maillot est donc en quelque sorte collector.« 

L’avis de MadeInFutsal: le futsal au PSG est une aventure qui méritait à elle-seule un papier de la part de MadeinFutsal. Durant tout l’entretien, nous retiendrons surtout la passion, l’abnégation et le don de soi; qualités abstraites pour beaucoup, mais assurément les uniques ingrédients de cette belle Histoire. Une histoire qui aura duré plus de 10 ans. Des qualités personnifiées notamment par l’énergie d’un homme qui aura tenté de créer, de changer les mentalités, d’impulser une dynamique, à forces de sacrifices et de conviction. S’il n’est souvent pas facile de déplacer les montagnes seul, et si parfois l’écho de la passion ne porte pas loin ou n’est pas entendue, il y a des Hommes qui pourront se targuer d’avoir essayé et fièrement contribué à l’Histoire de leur club de coeur. Celle d’avoir amorcé, si courte soit t’elle en apparence, la naissance du noble futsal au sein du fier PSG. La fin d’une aventure ne doit être synonyme d’échec, mais bien au contraire, de fierté. A l’instar des supporters du Parc qui se souviendront aisément d’un Guillaume Hoarau ou Laurent Robert, un autre grand Homme venu de la Réunion aura marqué en toute modestie son club de coeur, par l’empreinte d’une passion indélébile: Jean-Claude TIPVEAU.

L’histoire est désormais rectifiée: Wikipedia (le 7 janvier 2020)

Sources:

 

  •   
  •